Conflit autonomie-dépendance


 

L’adolescence est aussi marquée par les changements au niveau de la relation qui l’unit à ses parents. L’adolescent est pris entre deux besoins forts différents soit celui de se séparer de ses parents et celui d’en être dépendant. La cohabitation de ces deux besoins chez l’adolescent pourra se faire sentir pendant plusieurs années.  C’est ce qui va donner lieu à des mouvements contradictoires chez ce dernier. Le besoin de séparation de l’adolescent à l’égard de ses parents fait partie du processus de l’adolescence. Cette séparation est interne, c’est-à-dire qu’elle consiste en un travail intrapsychique.  Cette séparation ne signifie pas qu’il y a rupture du lien, mais qu’il est plutôt question d’une transformation. L’adolescent doit se distancer des images parentales idéalisées de l’enfance.  Il les humanise et par le fait même les dés-idéalisent.

Le groupe de pairs (ami(e)s): la distanciation des parents va se manifester chez l’adolescent  par  un mouvement d’alternance entre le rejet ou l’adoption d’identifications antérieures, l’essai temporaire de divers rôles sociaux, des modifications dans la façon d’être et de se vêtir, ainsi que dans le langage, les intérêts, les choix et les valeurs morales.

L’autonomie

L’adolescent doit rechercher son autonomie et son indépendance. Il doit assumer ses responsabilités personnelles, jusqu’à présent endossées par les parents.  Dans sa quête pour l’autonomie et l’indépendance, l’adolescent va s’appuyer sur son groupe de pairs, qui assume alors un rôle important. En effet, le groupe de pairs offre à l’adolescent l’opportunité d’expérimenter diverses identifications et différents rôles, sans qu’ils ne soient nécessairement permanents. Il initie l’adolescent à de nouvelles relations interpersonnelles, sans imposer l’intimité et la stabilité des relations dualistes. Le groupe de pairs permet aussi à l’adolescent d’acquérir un sentiment d’appartenance et de ressentir une certaine continuité dans son univers de bouleversements. Il le déculpabilise face à son désir d’émancipation de ses dépendances, interdictions et loyautés infantiles. Le groupe d’amis devient alors rapidement idéalisé au détriment des parents, il va sans dire.

Le besoin de dépendance; à travers ce travail de distanciation de ses parents, l’adolescent ressent aussi un besoin de dépendance à leur égard.  Toutefois, il lui est difficile de l’avouer à ses parents et encore plus à lui-même.  Malgré sa quête pour son autonomie, l’adolescent a encore besoin de pouvoir revenir au bercail si nécessaire.  Sa demande est plus ou moins explicite, mais elle consiste en gros à prendre ses distances quand cela lui convient et à revenir à la sécurité des parents au besoin. L’adolescent demeure encore dépendant de ses parents au plan affectif et financier.

 

Dominique Meilleur,
Psychologue