Historique


 Avril 2009

Les Ateliers Réalité TDAH (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) en collaboration avec l’Association québécoise des troubles d’apprentissage (AQETA) Saguenay- Lac-Saint-Jean seront présentés auprès des parents et de leurs jeunes de 8 à 12ans.

OCTOBRE 2008

Visite à Québec où l’Association des Parents d’Ados du Fjord reçoit la mention d’honneur, initiative des organismes communautaires dans la catégorie impact sur la communauté du Prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux 2007-2008 pour les ateliers « On tisse des Liens ».

AVRIL 2006

Début des ateliers « On tisse des liens » pour les parents qui ont des jeunes en hébergement à la Maison de l’Espoir.

NOVEMBRE 2003

Déménagement à l’ancien presbytère St-Alphonse où plusieurs organismes touchant la famille se regroupent.

JANVIER 2001

En collaboration avec la Maison des Familles de la Baie, le « Café-rencontre Maison des familles » commence, celui-ci se déroulera en journée. Les ateliers « Parents d’ado…une traversée » débute en hiver 2001 pour faire suite à la formation reçue d’Entraide-Parents de Québec en avril 2000.

JUIN 2000

L’Association des Parents d’Ados du Fjord déménage pour avoir des locaux plus grands et les rencontres de groupe se feront dorénavant dans ces nouveaux espaces.

MAI 1999

Avec l’aide du député de Dubuc, une rencontre avec le ministre délégué à la Santé est organisée afin d’avoir du financement récurrent. Premier financement dans le Programme de Soutien aux Organismes Communautaires (PSOC) pour l’année financière 2000-2001.

AU PRINTEMPS 1997

Après cinq années d’existence l’Association des Parents d’Ados du Fjord se donne une directrice et un local, l’organisme a pignon sur rue.

SEPTEMBRE 1993

Étant donné l’amélioration de leurs situations et une parution dans le journal hebdomadaire, d’autres parents se joignent au groupe et un numéro de charte est fait au nom de l’Association des Parents d’Ados du Fjord.

AU PRINTEMPS 1993

À la demande du groupe, le CLSC libère une intervenante. Avec l’aide financière du club Optimiste, un second intervenant fut engagé. Une série de dix rencontres « Limites/conséquences » est entreprise où les parents reprennent du pouvoir sur leur vie familiale.

EN NOVEMBRE 1992

Un groupe de parents ayant des adolescents difficiles se rencontrent afin d’échanger sur leur vécu avec leurs jeunes et trouver des solutions.